L'AAPPMA "Ain - Pays des Lacs "

"Ain - Pays des Lacs" est née du rapprochement des AAPPMA "La Truite de l'Ain" et "Les Pêcheurs Clairvaliens". Initié en 2019, ce rapprochement s'est concrétisé en 2020: Les Pêcheurs Clairvaliens ont absorbé La Truite de l'Ain,  mais ne nous y trompons pas: avec "Ain - Pays des Lacs",  c'est bien une autre AAPPMA qui est née, la deuxième du Jura par le nombre de cartes vendues, et peut-être même la première si l'on prend en compte les cartes journalières et les cartes hebdomadaires; une AAPPMA offrant des parcours plus étendus et plus diversifiés; une AAPPMA beaucoup plus influente et mieux à même de remplir ses missions dans la gestion des droits de pêche, la gestion piscicole, la protection des milieux aquatiques et l’éducation à l’environnement, au développement durable et à la biodiversité. La nouvelle AAPPMA aura davantage d’influence pour faire face aux défis à venir que sont la lutte contre la dégradation des milieux aquatiques, la renaturation de certains lacs (Bonlieu, grand lac de Clairvaux) et rivières (l'Ain, la Sirène, le Drouvenant..) et la protection des zones humides. Elle va gérer le changement majeur de 2020: le classement de la retenue de vouglans en seconde catégorie, qui va permettre une gestion adaptée aux espèces présentes dans le plan d'eau. Dès 2021, nous assistons à une évolution importante: l'autorisation de la pêche de la carpe de nuit dans la partie de la retenue de Vouglans gérée par l’AAPPMA (de La Saisse à l’île Barbe). Comme le montrent les contrôles, l'immense majorité des pêcheurs ont une attitude responsable et respectent les règles. C'est pourquoi nous sommes convaincus que les pêcheurs de carpes sauront permettre une gestion sans conflits du loisir auquel nous sommes tous attachés. Une charte leur est proposée à cet effet. Des mesures de gestion des carnassiers comme la mise en place de réserves temporaires en période hivernale sont à l'étude pour 2022. Ain - Pays des Lacs va également poursuivre un ambitieux programme d'empoissonnement et d'alevinages adaptés aux besoins des rivières et des lacs et conserver l'atelier pêche nature (l'école de pêche) , qui a plus de 20 ans et dont le succès ne se dément pas. Elle peut compter sur une équipe de bénévoles étoffée et motivée, comprenant des membres du conseil d'administration et des membres invités. Sans elle rien ne serait possible.